Accueil

Installation du SMGOAO

Le lundi 21 septembre 2020, le Comité Syndical s’est réuni afin de procéder à l’élection de son nouveau Président et des membres du Bureau Syndical.

Plan Pluriannuel de Gestion des Cours d’Eau (PPG)

Déclaration d’intérêt général

Pour être réalisées, les opérations inscrites dans le PPG doivent être déclarées d’Intérêt Général par arrêté préfectoral après enquête publique. Cette enquête publique doit être lancée en 2020.

Programme de travaux d’entretien et de restauration – Année 2020

Les opérations de ce programme (identifiées dans le Plan Pluriannuel de Gestion) concernent le maintien de la fonctionnalité des cours d’eau, la reconquête des champs d’expansion de crues, la reconnexion d’annexes hydrauliques, l’atténuation des facteurs d’instabilités de berges par :

  • Désencombrement des lits mineurs des cours d’eau (enlèvement d’embâcles, gestion de chablis, …)
  • Gestion de la végétation en berges (bûcheronnage technique, débroussaillage, …)
  • Gestion des atterrissements (dévégétalisation et griffage)

Ce programme a été autorisé par les services de la Police de l’Eau après demande de déclaration d’intérêt général simplifiée.

Il est en cours de réalisation.

Etude hydraulique et hydromorphologique du gave d’Aspe à sa traversée du vallon de Bedous

Les objectifs de cette étude sont de :

  • Mieux appréhender la mobilité du Gave d’Aspe sur le linéaire du vallon de Bedous, et définir un scénario de gestion du cours d’eau cohérent au regard des enjeux, du Plan Pluriannuel de Gestion du SMGOAO, et des pratiques locales,
  • Réaliser un diagnostic de l’inondabilité du territoire, et définir les caractéristiques de l’écoulement en crue (hauteurs d’eau, vitesses d’écoulement) pour le Gave d’Aspe et la partie aval d’affluents identifiés comme problématiques à l’heure actuelle (le Malugar et le Jouers). Pour le Gave, ces éléments devront permettre d’identifier et d’évaluer l’impact potentiel de la RN134 sur les écoulements en crue (dimensionnement / capacité des ouvrages de transparence hydraulique),
  • Proposer des dispositifs permettant de sécuriser les enjeux identifiés. Après validation, il sera alors indispensable d’identifier les maîtres d’ouvrage pour la mise en oeuvre des solutions retenues.

C’est le bureau d’étude ISL qui réalise cette étude qui a débuté en décembre 2019 et qui devrait s’achever à l’automne 2020.

Etude hydraulique de la vallée de l’Escou

Les objectifs de l’étude sont de :

  • Réaliser un diagnostic de l’inondabilité de la vallée et analyser notamment les conséquences de l’évolution du territoire (urbanisation, modification de l’occupation des sols, modification du parcellaires, etc.) sur l’inondabilité ;
  • Définir les caractéristiques de l’écoulement en crue (hauteurs d’eau, vitesses d’écoulement) pour les trois bassins versants considérés, et pour quatre crues ;
  • Proposer des solutions non structurelles (alerte et gestion de crise, changement de pratique, etc.) et structurelles (aménagements des bassins versants) permettant de supprimer / limiter le risque inondation au droit des enjeux.

Afin de mener à bien ces missions, il est prévu de réaliser une étude comportant 4 phases :

  • Phase 1 : recueil et analyse des données existantes sur le territoire afin de mieux appréhender le fonctionnement des cours d’eau de la vallée de l’Escou, ainsi que l’acquisition d’informations complémentaires pour mener à bien la mission ;
  • Phase 2 : étude hydrologique des cours d’eau de la vallée, incluant une analyse de l’influence potentielle de l’occupation du sol (urbanisation, modification parcellaire, etc.) sur les débits de pointe ;
  • Phase 3 : étude hydraulique pour caractériser l’aléa inondation en lit majeur (hauteurs d’eau et vitesses d’écoulement) pour quatre crues ;
  • Phase 4 : propositions de solutions (structurelles ou non) pour supprimer / limiter le risque inondation au droit des enjeux, dans le but de définir un programme d’action susceptible d’être mis en œuvre sur le territoire.

C’est le bureau d’étude HEA qui a été retenu en juillet 2020 pour réaliser cette étude. Elle doit durer 12 mois.